Satoshi_KonLa semaine dernière, j'ai appris la disparition du réalisateur japonais Satoshi Kon suite à un cancer.  Ce réalisateur et dessinateur de manga est l'auteur de films cultes de l'animation comme Perfect Blue, Paprika ou encore  Millenium Actress.


Voici un petit article que j'avais écrit, il y a quelques temps, sur une série d'animation réalisé par
Satoshi Kon :

paranoia_collector Paranoia Agent est une série japonaise réalisé par Satoshi Kon en 2004. elle est composée de 13 épisodes de 25 minutes chacun, disponible en DVD chez Dybex.

Sagi Tsukiko a conçu et dessiné une peluche kawaii (mignon) suite à la mort de son chien.
Un soir, alors qu’elle rentre chez elle, elle se fait agresser par un mystérieux gamin armé d’une batte de base-ball et chaussé de rollers jaunes. Tandis que les collègues de Tsukiko croient au canular, la police enquête et découvre que d’autres agressions sont à mettre sur le compte du Shonen Bat (le garçon à la batte). Par la suite, une enquête plus poussée sera menée autour de ce mystérieux tueur, puisqu'une véritable psychose s'est installée dans Tokyo.

paranoia_agentParanoia Agent est mon coup de coeur animation de l'année 2006. Cette série japonaise est sortie en février 2006 en coffret DVD (édition prestige et édition stantard), puis à l'unité (4 volumes)  chez l'éditeur français  Dybex.  Paranoia Agent est la première série télévisée à l’actif de Satoshi Kon, le réalisateur des films d'animation Perfect Blue, Tokyo Godfathers, Millenium Actress et plus récemment chez nous, Paprika, sorti au cinéma en décembre dernier. Étrange et décalée, cette série de 13 épisodes nous emmène directement au plus profond de la psychologie humaine, thème cher à Satoshi Kon. A travers chaque épisode, le réalisateur critique la société contemporaine et ses nombreux troubles mentaux : stress, schizophrénie, pédophilie, suicide, paranoïa, double personnalité,... À rapprocher de la mythique série d'animation Serial Experiment Lain pour son scénario labyrinthique,  Paranoia Agent touche les cordes sensibles et ne laisse pas de marbre. Loin des séries d'action ou de science-fiction, elle joue le côté  fantastique mais toujours dans une optique de réalité. L'anime n'est pas destiné aux enfants et vise plutôt les adultes. Une série vraiment intelligente, traitant des maux de la société contemporaine. Comme le dit le personnage de Ikari, le vieux flic : "en fait, ma place se trouve... là où je n'en ai plus".